Archives de Catégorie: Musique

OMOH, un duo tout droit venu des 80’s

Par défaut

Baptiste Homo et Clément Agapitos ont dévoilé leur premier EP, sur la toile, le 26 novembre 2013 sous le nom d’’Hours of Sunshine et ça ne fait que commencer !

OMOH

Les deux géni(es)teurs de cette petite pépite électro pop ne sont pas en reste. Ces frenchies sont de vrais prodiges de la musique. Bien cachés derrière leur matos, ils ont notamment travaillé sur le tout dernier opus de Julien Doré, Løve qui connait un succès sans fin depuis sa récente sortie.

Dans Hours of Sunshine, cinq morceaux s’enchaînent : Hours Of Sunshine, Noire, Interlude Blanche, U&I et Baïkal Amour. Ce qui est troublant c’est qu’ils sont à la fois totalement différents mais se rejoignent pour devenir complémentaires. Ce paradoxe amène un côté intrigant aux sonorités électroniques, une mélancolie ponctuée par des notes légères. Les instruments se côtoient dans une harmonie surprenante. Un peu à la façon des MGMT, la mélodie d’OMOH est entrainante, elle donne envie de se trémousser et met de bonne humeur.

La touche féminine qu’apporte Marie Flore donne encore plus de fraîcheur à ce premier essai plus que prometteur. Elle avait déjà fait entendre sa voix susurrante et charmeuse sur son dernier EP Feathered With Daggers (avril 2013). La puissance d’OMOH et la candeur de cette artiste offrent un savoureux mélange auditif.

Un projet qui sait tenir en haleine ses interlocuteurs. L’esprit éveillé, on ne retiendra qu’un seul bémol : la durée bien trop courte de ces cinq morceaux. L’EP n’est disponible qu’en version digitale au prix de 3euros (ou plus si vous le souhaitez !).

http://www.omoh.fr/

Publicités

Irma – Le Moulin Marseille

Par défaut

Irma laisse entrer le soleil dans la salle du Moulin de Marseille, retour sur un concert chaleureux :

http://www.frequence-sud.fr/art-15797-irma_rechauffe_la_scene_du_moulin_marseille.html

J’ai même fait ma première expérience photographique. Une appréhension à en avoir mal au ventre pour des sensations qui en valent vraiment le coup et une (petite) fierté (faut l’avouer) !

© Clémentine Carreno

 

 

ZikZac Festival-Aix-en-Provence

Par défaut

Je débarque à Aix-en-Provence très prochainement pour mes études, il est donc tout naturel que je m’intéresse de près aux actualités de la ville.

Le festival Zik Zac ne pouvait que mieux tomber. Des artistes de qualité en plein air? au cœur d’Aix !
Cette année, l’arc de Meyran accueille la quinzième édition, du vendredi 21 septembre au samedi 22 septembre.
Deux jours de musique  où les amateurs pourront applaudir une quinzaine d’artistes.

A l’affiche ? !

Pour le vendredi 21 sepembre :

Zebda le mythique groupe toulousain qui nous a offert le titre Tomber la chemise. Une ambiance reggae avec des pointes de rock et de rap. Un beau mélange qui donne envie de danser comme jamais !

Deluxe joueront à domicile, et oui, les six membres de la moustache la plus groovy de l’electro sont originaires d’Aix-en-Provence.  Leur musique super entraînante a fait bouger des foules entières tout l’été lors de festival ou de concerts partout en France et en Europe. 

Gari Grèu est un des membres du groupe Massilia Sound System et porte dans ses veines le tempo de la musique du peuple ! Il a voulu tenter une nouvelle expérience très réussie avec son album solo intitulé Camarade Lézard. Du ragga rock aux influences afro-caribéennes qui a de quoi réveiller les festivaliers !

Mais aussi Slow Joe & the Ginger Accident, Boogie Balagan, La Seconde Méthode et DJ Baf.

Pour le samedi 22 septembre :

Le Peuple de l’herbe est sans doute une des têtes d’affiche les plus attendues de ces deux soirées. Les Lyonnais savent mettre l’ambiance avec leur musique électronique mêlée à un hiphop survolté. Les membres du groupe comptent sur un public en délire pour un pur moment de partage !

credit Thomas Schermer

©Thomas Schermer

Sebastian Sturm un garçon qui s’est très vite imposé dans le monde du reggae. Cet Indonésien, allemand d’adoption est une vraie perle. Il nous fait pénétrer intimement dans son univers puisque son dernier album Get up & Get Going est un clin d’oeil à sa fillette. Un artiste à découvrir de toute urgence !

Hyphen Hyphen apparaissaient déjà dans mon article sur les Voix du Gaou et ils remettent le couvert au ZikZac pour mon plus grand plaisir ! Les quatre lascars vont nous faire vibrer avec leur pop rock electro dynamique. Je valide !

Isaya, les deux jumelles que j’ai adulé sur mon article compte rendu de ma soirée aux Voix du Gaou seront présentes ! Leur folk groovy va permettre de poursuivre la soirée dans une ambiance décontractée.

Et aussi Zoufris Maracas, Daby Touré et BATpointG

Pour ne pas perdre le rythme, « Zik Zac la Réplik » débarque le 5 octobre toujours à Aix-en-Provence mais dans l’espace Seconde Nature sur le boulevard du 11 novembre. Sur scène Stereobox et MC2.

Un évènement à ne surtout pas rater si vous êtes dans la région. En plus, les tarifs sont des plus raisonnables avec un tarif étudiant de 10€ par soirée et 20€ en plein tarif, de quoi réjouir les jeunes ! La soirée en octobre est au tarif unique de 5€.

Isaya, Irma et Brigitte – 26 Juillet 2012 Voix du Gaou

Par défaut

Je m’excuse d’avance pour la qualité des photos mais les appareils étaient interdits, elles sont donc issues de mon petit téléphone portable !
Après une belle après-midi ensoleillée à profiter de la plage du Brusc, direction l’Ile du Gaou !

En arrivant devant la scène principale, grosse surprise : PERSONNE n’est là ! En fait le concert a lieu sur la scène des Pins. Une aubaine car j’ai pu découvrir cet endroit à la fois paradisiaque et convivial. Le cadre annonce la couleur, ce sera un concert intimiste !

La soirée débute avec une heure de retard, deux belles jumelles blondes débarquent. Il s’agit des membres du groupe Isaya, robes rock and roll, tatouages en vogue, smoky eyes et cheveux laqués ! Elles enchaînent leurs chansons aux paroles pleines de sentiments, qui sentent le vécu. En plus d’avoir des voix magnifiques, Caroline et Jessica sont des musiciennes hors paires qui nous font découvrir des instruments peu communs. Au niveau du style musical, il s’agit d’un folk mélancolique mais groovy ! Beaucoup d’énergie dépensée mais qui en valait la peine !

Pour continuer dans cette bonne ambiance, Irma fait son entrée. Un petit bout de femme qui, dès qu’elle pose un pied sur scène, arrive à capter l’attention de plus de deux mille personnes. Beaucoup de personnalités de la musique devraient prendre cette artiste, issue du label My Major Compagny, comme exemple. Elle est accompagnée de trois musiciens : un batteur, un guitariste et un pianiste. D’ailleurs mention spéciale pour le beau jeune homme au clavier, Tom Lartigue ! Irma en concert c’est une voix unique et un échange plus que chaleureux avec son public. Elle enflamme la scène avec ses propres compositions mais aussi des reprises telle qu’une chanson des Jackson Five.

Pour mettre fin à cette chouette soirée, Brigitte débarque enfin ! Les deux déesses sont de loin les plus attendues. Comme à leur habitude, elles ne font rien comme les autres et arrivent drapées d’une cape assez étrange qui leur couvre l’intégralité du corps, rien que cela ! J’ai été très étonnée, juste devant moi, trois enfants âgés de cinq à neuf ans connaissaient les paroles de toutes les chansons. Pourtant celles-ci ne sont pas vraiment adaptées à un jeune public. Brigitte ne mâche pas ses mots, surtout quand il s’agit de parler des hommes. Une ambiance sous le signe du girl power ! Sur scène : Sylvie Hoarau, Aurélie Saada, leurs musiciens et… deux chèvres ! Dans leurs habits de lumières, elles interprètent toutes les chansons de leur album, ainsi que des reprises comme un morceau de Metronomy ou Eye of the tiger. Une prestation unique mais un peu trop longue à mon goût, la fatigue se faisant ressentir.

Je tiens à relever l’efficacité des techniciens qui ont installé les instruments et les décors en un rien de temps. Une organisation très efficace dans l’ensemble, seul point négatif le manque de point d’eau, car à 4euros la bouteille d’eau au bar et les 26°C toute la soirée cela aurait été plus qu’appréciable.

A l’année prochaine !

Marsatac – Nîmes et Marseille

Par défaut

Elle arrive pour notre plus grand plaisir, la quatorzième édition du festival de musique électronique Marsatac.

Cette année les artistes se partageront six jours de concerts dans deux salles différentes. Le célèbre Dock des Suds au 12 rue Urbain V dans le deuxième arrondissement de Marseille et la toute nouvelle salle nîmoise nommée Paloma au 250 Chemin de l’aérodrome.

Bon je l’avoue, je ne suis pas trop calée en musique électronique, en rap ou en hiphop mais cette année j’ai quand même mes chouchous et notamment une soirée entière favorite !

Electric Guest, avec leur album « Mondo », nous font voyager à la découverte d’un son electro-rock des plus apaisants. Leur titre « This Head I Hold » doit vous semblez familier, il a été utilisé par la marque Garnier pour un de ses spots en avril 2012.
Pour les applaudir, rendez-vous le jeudi 20 septembre à Nïmes !

Citizens ! Le groupe anglais qui fait danser sans que l’on sente la fatigue ! Même si les clips de leurs chansons semblent un peu sombres, ces cinq british possèdent une puissante énergie qu’ils n’hésitent pas à partager sur scène ! Ma chanson préférée ?! « True Romance » à la fois calme et entraînante, elle est d’une fidèle compagnie lors de mes voyages en train. Pour la date ce sera également le jeudi 20 septembre à Nîmes.

Set & Match c’est un peu plus particulier, trois gaillards qui font des rimes sur des rythmes endiablés. Un rap robuste mais délicat, telle une main de fer dans un gant de velours ! Une musique qui ne pique pas les oreilles et qui se laisse apprécier. Ils ont le swag en eux, ça c’est certain ! Toujours le jeudi 20 septembre à Nîmes (belle soirée donc en perspective).

Total Warr est un de mes duos favoris de cette saison de Marsatac ! Un style décalé pour deux personnages hors du commun, Kiki et Guigui. Souvent comparé au groupe MGMT, Total Warr n’a rien à leur envier. J’utilise leurs morceaux comme berceuse pour me mettre au calme avant de m’endormir et c’est super efficace ! Ne les manquez pas le vendredi 21 septembre à Nîmes !

Jupiter. Bon déjà leur site web donne envie de sauter partout : hamburger, couleurs flashy, joliment aménagé et orchestré ! Leur premier album « Juicy Lucy » est déjà un succès. Un mélange électro/disco-punk qui fait bouger sans forcément se faire un tour de rein. On aime l’originalité et l’excentricité de ce duo. Eux aussi seront à Nîmes le vendredi 21 septembre.


Je projette vivement d’aller à la soirée du vendredi 28 septembre à Marseille. Une bonne programmation avec des artistes que j’apprécie et dont je n’ai pas encore eu la chance de voir sur scène.
Mon number one est évidemment le grand Orelsan. Depuis son premier album et malgré les polémiques, il n’a pas pris une ride dans mon coeur. Après l’avoir raté à Marseille et Avignon, cette fois je me suis fait une promesse : je serai là ! La soirée se poursuivra avec 1995. Je n’accrochais pas vraiment au début et puis mes copains m’y ont poussé et depuis je suis une vraie groupie qui connait les paroles sur le bout des doigts ! C2C est également attendu. Ces Nantais proposent un son un peu old school mêlant électro, hip-hop, jazz… un feu d’artifice pour les oreilles. Les Foreign beggars ou un de mes coups de coeur hiphop de l’année 2012. Du pep’s sans limite, un rap qui swing sur des notes de dubstep. Subtile mélange tout droit venu de Londres et une chanson déjà culte « Flying to Mars » à écouter sans limite ! Et puis, il y aura aussi Aucan. Il faut avouer que cela fait un moment que des Italiens ne nous avaient pas fait bouger comme ça. Un style très difficile à cerner mais qui entraîne, personne ne reste insensible à leur son.
Bon, ceci n’est qu’un bref aperçu de la soirée, histoire de se mettre l’eau à la bouche mais il y a encore de nombreux artistes à découvrir !

Sinon côté organisation, le festival Marsatac propose une chouette expérience : devenir bénévole !  Pour cela, rien de plus simple, il suffit de cliquer ici et de s’inscrire. Les candidatures sont ouvertes, seulement pour les soirées à Marseille, jusqu’au 15 août après il sera trop tard ! Connaître l’envers du décor d’un évènement tel que celui-ci ne peut être qu’enrichissant et épanouissant alors n’hésitez plus !

Teaser

Les Voix du Gaou 2012-Six Fours (83)

Par défaut

Les Voix du Gaou reviennent pour leur seizième édition.

Un festival qui est déjà bien ancré dans les traditions de la ville de Six-Fours-Les-Plages (83). Je vous en avais déjà parlé l’an dernier ici, l’affiche était d’ailleurs très prometteuse qu’il était difficilement envisageable de faire mieux. Et pourtant ils l’ont fait !

Cette année les festivités s’étendront du 16 au 28 Juillet 2012 et les têtes d’affiche valent vraiment le coup !
Comme chaque année depuis quatre ans, Les Voix du Gaou se classent dans la catégorie « éco-festival » grâce à l’initiative de SudConcerts. De nombreux partenariats sont mis en place pour que les transports en commun, les vélos et le covoiturage soient privilégiés. En ce qui concerne la propreté et le respect du site, le 1 Août aura lieu une journée de nettoyage de l’île. Les bénévoles souhaitant y participer se verront offrir une invitation pour l’une des soirées. Pour participer il suffit de contacter Moana à l’adresse suivante : surfriderwestvar@gmail.com (les places sont limitées).

Pour vous donner un petit aperçu, voici quelques invités assez prestigieux :

 Lundi 16 Juilletà partir de 20H : Gossip. Le trio infernal composé de Beth Ditto, Nathan Howdeshell et Hannah Blilie vont mettre le feu à l’île du Gaou. Connus pour leurs prestations uniques qui offrent un mélange musical à couper le souffle, les membres du groupe Gossip ne sont pas prêts de vous décevoir ! Ce même soir deux autres artistes se produiront : Band Of Skulls et Mina May.

Tarif : 39€50


Mardi 17 Juillet
à partir de 20H : Two Door Cinema Club + The RaptureHyphen Hyphen
Les gars de Two Door Cinema Club ont déjà fait leurs preuves avec leur premier album Tourist History. Je vais pouvoir constater leurs performances scéniques très prochainement au Sziget Festival, j’ai hâte !

Pop sucrée, rock brutal et émotions seront au rendez-vous ce soir là avec ces trois groupes !
Tarif : 35 €


Mercredi 18 Juillet à partir de 20H : Sting + TD Lind + Loud Cloud
L’ancien membre du groupe emblématique Police enflammera la scène avec ses trois musiciens. Ensemble ils reprendront les plus grands tubes de sa carrière solo.
Tarif : 50€

Vendredi 20 Juillet à partir de 19H30 : Alborosie & Shengen Clan feat Ikaya + Lee Perry & The Robotiks + Macka B & Roots Ragga Band
Une soirée sous le signe du reggae, au rythme de la Jamaïque. Une union autour d’une culture qui mérite d’être connue. Un beau moment en perspective !
Tarif : 30€

Samedi 21 Juillet à partir de 20H : LMFAO + Jean Roch
Le son dance floor sera à l’honneur ! Je vais me déhancher sur le mythique shuffle des LMFAO en Hongrie également et je suis vraiment impatiente de voir ce qu’ils peuvent donner sur scène. Y a-t-il un petit truc en plus qui fait que nous n’avons pas l’impression d’avoir mis leur album dans le lecteur CD de notre voiture ? Je l’espère ! En tous cas leur slip rouge et leur pantalon léopard font vraiment de ces mecs là des personnes atypiques qui ont su s’imposer !
Tarif : 40€

Mardi 24 Juillet à partir de 20H: Shaka Ponk + Asaf Avidan & Band – Different Pulses Tour + S6X
J’attends beaucoup des Shaka Ponk qui seront, eux aussi, présents au Sziget festival. Leur chanson « My Name is Stan » trotte dans ma tête un peu comme l’hymne de mon début d’été.
En ce qui concerne S6X, c’est une belle découverte. Ils tournent pas mal sur les festivals en première partie de grands artistes, en espérant que l’avenir leur réserve de belles surprises !
Tarif : 34€

Mercredi 25 Juillet  à partir de 20HBEAT ASSAILANT + BERNHOFT + DELUXE

Jeudi 26 Juillet 
à partir de 20H : Brigitte + Irma + Isaya
Une belle affiche pour ce jeudi soir qui me tenterait vraiment beaucoup. Le girl power sera de mise, mêlant des styles de musique différents. Une agréable compagnie qui nous fera chanter, danser et voyager ! Une des soirées à ne pas rater à un prix plus que raisonnable.
Tarif : 29€

Vendredi 27 Juillet à partir de 20H : Anaïs + Arthur H + Andromakers
Décalage et marginalité rythmeront cette soirée avec des artistes de  talent. Pour avoir vu Andromakers en concert aux Passagers du Zinc en Avignon, je peux vous affirmer que ce duo pop sait faire bouger son public. Une vague de bonne ambiance est prévue !
Tarif :  29€

Samedi 28 Juillet à partir de 20H00 : Ben Harper + Hannah
S’il fallait en choisir une, ce serait celle là ! Ben Harper, un chanteur que j’admire depuis un bon bout de temps. Un homme simple mais au talent IMMENSE ! La clôture de ce festival se fait donc en beauté, un peu comme le bouquet final d’un feu d’artifice déjà exceptionnel. Mon coup de cœur de cette saison 2012 !
Tarif : 43€